13 février 2006

Histoire de Rocamadour

Bien avant le Xème siècle existait, au flanc de la falaise qui borde le spectaculaire canyon de l'Alzou, un sanctuaire primitif dédié à la Vierge. L'essor de ce culte puis la découverte, en 1166, d'un corps désigné comme celui de Saint Amadour en fit un lieu de pèlerinage pour toute la Chrétienté au même titre que Saint Jacques de Compostelle.

Malheureusement, les Guerres de Religion ruinèrent le sanctuaire back2

sportelle

vierge04

Le pèlerin voulait emporter un insigne,

un objet qui soit le symbole de son pèlerinage et qui tienne lieu de relique. Souvent portée en amulette, la sportelle était cousue au chapeau ou à la pèlerine et servait de sauf-conduit pour traverser les zones de guerre. Celle de Rocamadour, représentant la Vierge en majesté avec l'Enfant Jésus sur le genou, était fabriquée en plomb, bronze, étain, argent ou or par les artisans du village, rue de la Mercerie et vendue place des Senhals.

[Suivante]

Posté par charlyjack à 14:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Histoire de Rocamadour

Nouveau commentaire